Musique

Et maintenant ?

Les hasards de la navigation dans iTunes m’ont fait retomber dans le piège d’une chanson tragiquement sublime : Et maintenant, de Gilbert Becaud.

J’ai beaucoup écouté cette chanson après la mort de Grégory il y a presque onze ans maintenant. Elle revient me hanter ce soir, elle me parle de l’absence, du manque, de la perte, de la solitude. Elle me parle d’un amour perdu, d’une existence qui ressemble à une coquille vide, de rêves oubliés, d’espoirs enterrés. Elle me parle d’une douleur qui ne passe pas.

Et maintenant que vais-je faire
De tout ce temps que sera ma vie
De tous ces gens qui m’indiffèrent
Maintenant que tu es parti[e]

Toutes ces nuits, pourquoi pour qui
Et ce matin qui revient pour rien
Ce cœur qui bat, pour qui, pourquoi
Qui bat trop fort, trop fort

Et maintenant que vais-je faire
Vers quel néant glissera ma vie
Tu m’as laissé la terre entière
Mais la terre sans toi c’est petit

Vous, mes amis, soyez gentils
Vous savez bien que l’on n’y peut rien
Même Paris crève d’ennui
Toutes ses rues me tuent

Et maintenant que vais-je faire
Je vais en rire pour ne plus pleurer
Je vais brûler des nuits entières
Au matin je te haïrai

Et puis un soir dans mon miroir
Je verrai bien la fin du chemin
Pas une fleur et pas de pleurs
Au moment de l’adieu

Je n’ai vraiment plus rien à faire
Je n’ai vraiment plus rien …

Et maintenant ?

Politique & Société

Vladimir Poutine et le pouvoir

Ego Trip

Merci

Il y a quelqu’un qui m’aide beaucoup depuis quelques jours, même s’il ne s’en rend pas forcément compte. Juste parce qu’il me parle, m’écoute, me conseille, et me redonne le sourire parfois. Ca n’a l’air de rien, mais ça fait du bien quand le moral est en berne.

Il se reconnaîtra peut-être, ou pas. Quoiqu’il en soit : merci à toi.

Web & Tech

Facebook.fr

Politique & Société

Les Panthères Roses

Depuis quelque temps j’envisage de m’investir dans une association gay, si possible à vocation militante. J’ai fait quelques recherches et j’ai finalement « short-listé » deux associations très différentes : Les Panthères Roses et SOS Homophobie.

Une réunion des Panthères Roses avait lieu hier soir, j’y ai assisté pour avoir un premier contact et me faire une idée plus précise de leurs orientations et de leurs actions. Les Panthèses Roses se définissent ainsi sur leur site web :

Gouines, trans et pédés énervéEs par l’ordre moral, le patriarcat, le sexisme, le racisme, le tout-sécuritaire,
les régressions sociales et tout ça. Outil de résistance et composante politique du combat pour une société alternative.

En première approche, cette présentation ainsi que les communiqués présents sur le site m’ont donné le sentiment que les combats des Panthèses Roses sont très variés, peut-être trop. Mon impression a été confirmée lors de la réunion à laquelle j’ai assisté. C’est une association très politique, tendance extrême gauche voire gauchiste. Les membres sont majoritairement des filles (de l’ordre de 60 à 70% hier soir), le féminisme et le refus de la norme hétérosexuelle sont au coeur des orientations des Panthères.

Ce que je retiens principalement de cette réunion, ce sont quelques problèmes d’organisation (tout faire dans l’urgence, je n’ai jamais été fan) et surtout un manque de priorités. Bien sûr, toutes les causes présentées sont justes, mais il me semble qu’il faut parfois faire des choix pour être efficace. A vouloir courir plusieurs lièvres en même temps, on risque de n’en attraper aucun.

Finalement, je ne sais pas encore si j’irai à la prochaine réunion des Panthères. Les actions de l’association m’intéressent, mais je ne veux pas me retrouver débordé par une association qui ne sait pas trop où elle va ni ce qu’elle veut. J’hésite encore.

Web & Tech

Tags

J’ai passé une partie de la journée à reprendre tous les billets de ce blog pour leur apposer des ‘tags’. Les tags, ce sont des mots-clés que l’on associe à un billet pour indiquer les sujets abordés dans le texte. C’est un peu comme les catégories, mais en moins figé. Pour reprendre l’analogie utilisée dans la documentation de WordPress, les catégories constituent la table des matières du blog (des rubriques figées) tandis que les tags permettent de construire l’index (des mots-clés plus nombreux et plus souples à gérer).

Tout cela me permet de présenter mon nuage de tags, dans la barre de droite. Plus le tag apparait en grand, plus il est représenté dans les billets. Vous remarquerez facilement que les trois tags les présents sont life, love, et work. Ce n’est pas une surprise pour moi, je connais la tonalité et le contenu de mon blog ces dernières semaines. Ce qui peut être drôle, c’est de suivre l’évolution dans quelques semaines.