Comics & BD

The Truth F****** Power

Cinéma, TV & DVD

Battlestar Galactica, 2×01 – 2×02

Après un final aussi impressionnant que celui de la première saison, mon colocataire n’a pas résisté à la tentation : nous avons donc commencé ce soir la deuxième saison.

2×01 – « Scattered » : Le colonel Tigh prend le commandement de la flotte en l’absence d’Adama et doit gérer une situation délicate après un saut raté qui isole le Galactica des vaisseaux civils. La présidente Roslin et Lee sont toujours détenus en prison, tandis que sur Caprica Starbuck et Helo ont une discussion animée concernant Sharon. La saison reprend là où la précédente s’était arrêtée ; on peut être déçu de voir que ce premier épisode ne résoud pas les éléments mis en place à la fin de la première saison, mais on sent bien que cela se fera sur la longueur. J’allais oublier : les dernières secondes sont simplement géniales.

2×02 – « Valley of Darkness » : Rien ne va plus à bord du Galactica. Des Cylons sont à bord et tentent de prendre le contrôle du vaisseau. Lee Adama mène un commando chargé de les arrêter avant qu’il ne soit trop tard. Sur Kobol, la situation n’est pas meilleure pour Crashdown, Tyrol, Cally et leurs équipiers. Les pertes seront tragiques. J’ai eu du mal à entrer complètement dans cet épisode, mais certaines scènes sont très réussies.

La deuxième saison commence bien, même si évidemment l’intensité descend d’un cran avec une fin de première saison captivante.

Ego Trip

Avant 1980

Déjà posté sur Twitter, mais ça m’a tellemet fait rire que je le publie également ici.

J’ai lu ceci sur l’emballage de la quiche saumon-épinards que je vais manger ce soir :

Ne pas réchauffer dans un four micro-ondes datant d’avant 1980

Cinéma, TV & DVD

Battlestar Galactica, 1×12 – 1×13

La première saison de Battlestar Galactica est courte, puisqu’elle ne compte que treize épisodes. Je viens de regarder les deux derniers, intitulés Kobol’s Last Gleaming (Part 1 & Part 2).

Dans la pure tradition des séries TV, ce double épisode clôt magistralement la saison avec beaucoup d’intensité et de suspense. Le dernier quart d’heure est passionnant et ce qui arrive dans les deux dernières minutes est inattendu et prometteur pour la saison suivante. Un excellent final pour une saison qui ne l’est pas moins.

Comics & BD

Grosse commande de comics

Je viens de passer sur Amazon.fr une grosse commande de comics. Je me rends compte que je parle très peu ici de mon intérêt (devrais-je dire passion ?) pour les comics et les super-héros, en particulier Batman et Robin qui ont toujours été mes héros préférés. Tant pis si c’est cliché pour un homo d’aimer Batman et Robin, j’assume mes goûts.

Dans cette commande, donc :

Batman : Hush, volume One et Batman : Hush, volume Two qui forment l’excellent arc Hush dans lequel Batman doit affronter une ennemi redoutable qui le connait mieux que quiconque.

Batman : Hush Returns dont je ne sais presque rien mais que j’ai commandé car Hush est l’un de mes « vilains » préférés dans Batman

Batman : Under the Hood 1 et Batman : Under the Hood 2 qui met en scène le retour de Jason Todd, le deuxième Robin, qui était mort à la fi de l’arc mythique A Death in the Family.

Batman : War Games, Act One, Batman : War Games, Act Two, et Batman : War Games, Act Three où Gotham City est au centre d’une guerre des gangs aux conséquences tragiques. C’est avec cet arc que j’ai replongé dans les aventures Batman il y a plusieurs mois et je ne le regrette pas !

Robin : A Hero Reborn, d’occasion car l’album est épuisé et pour cause : il raconte les débuts publiés en 1990/1991 de Tim Drake, le troisième Robin (et mon préféré).

Robin : Wanted, un album bien plus récent dans lequel Robin est accusé d’un meurtre (qu’il n’a évidemment pas commis).

Robin : Teenage Wasteland, dont j’ai appris l’existence en faisant une recherche sur Amazon et que j’ai commandé pour compléter ma collection d’albums Robin.

Il ne me reste plus qu’à attendre de recevoir tout cela (certainement en plusieurs fois). En attendant, je vais replonger dans ma collection pour me préparer et replonger dans l’ambiance si particulière de Gotham City.