Cinéma, TV & DVD

Be Kind Rewind

Cet après-midi je suis allé au cinéma pour aller voir Be Kind Rewind (« Soyez sympas, rembobinez » en VF), attiré par une bande-annonce qui promettait un film drôle et divertissant.

L’histoire, résumée sur AlloCiné :

Un homme dont le cerveau devient magnétique efface involontairement toutes les cassettes du vidéoclub dans lequel l’un de ses amis travaille. Afin de satisfaire la demande de la plus fidèle cliente du vidéoclub, une femme démente, les deux hommes décident de réaliser les remakes des films effacés parmi lesquels « SOS Fantômes », « Le Roi Lion » et « Robocop ».

Quelle déception ! Je me suis rarement autant ennuyé devant un film. Sur l’échelle des films que j’ai le moins aimés, je pense que celui-ci est proche de John Rambo que je suis allé voir avec des collègues alors que j’étais en déplacement en Lorraine et qu’il fallait bien occuper la soirée. Les parodies sont relativement drôles, mais une fois passé l’effet de surprise, le film est lourd et ennuyant. Quant à la fin, elle est convenue et prévisible.

Heureusement qu’il y avait ce charmant jeune homme dans la file d’attente pour sauver ces deux heures passées au cinéma ;-)

Musique

Les yeux au ciel

Le soleil inonde le ciel
Mes jours en hiver passés à t’oublier
Où chaque seconde est une poignée de terre
Où chaque minute
Est un sanglot
Vois comme je lutte
Vois ce que je perds
En sang et en eau
En sang et en eau

[…]

Le soleil inonde le ciel
Mes jours en enfer passés a t’enterrer
Où chaque seconde est une poignée de terre
Où chaque minute
Est un caveau
Vois comme je lutte
Vois ce que je perds
En sang et en eau
En sang et en eau

J’espère qu’au ciel
Des diables malins coupent aux anges leurs ailes
Pour que tu retombes du ciel
Dans mes bras ouverts
Cadeau providentiel

Mais chaque seconde est une poignée de terre
Mais chaque seconde est une poignée de terre
Mais chaque minute
Est un tombeau
Vois comme je lutte
Vois ce que je perds
En sang et en eau
En sang et en eau

(« Les yeux au ciel » par Louis Garrel dans Les chansons d’amour)

Ego Trip

Gary Gigax (1938-2008)

Gary Gigax nous a quittés mardi.

C’était le créateur du premier jeu de rôles, Dungeons & Dragons, et en quelque sorte le père de tous les rôlistes.

Une belle image en son hommage, sur ce blog :

Gary Gigax RIP