Cinéma, TV & DVD

Astro Boy

Astro Boy
Astro Boy

Mercredi soir, après une dure journée de travail, j’avais absolument besoin de me détendre. C’était donc l’occasion idéale pour aller voir Astro Boy au cinéma avec mon colocataire, fan inconditionnel du personnage créé par Osamu Tezuka dans les années 50 et popularisé en France dans les années 80 par la série animée Astro le petit robot.

Ce long-métrage réinvente les origines de ce super-héros pas comme les autres même si on y retrouve des éléments importants des autres versions. Lorsque Toby, le fils du brillant Dr. Tenma, meurt suite à une expérience scientifique qui a mal tourné, son père décide de créer un robot, un enfant-robot, semblable à son fils disparu.

Dans ce film, le nouveau « Toby » ignore tout d’abord qu’il est un robot et cette découverte, ainsi que le rejet de son père qui ne retrouve pas totalement son fils, vont l’amener à quitter Métro City. C’est ainsi que débute la quête d’Astro (le nom qu’il s’est donné) vers son identité et son intégration dans la société, celle des humains et celle des robots. C’est bien sûr un film destiné avant tout aux enfants et où les messages ne brillent pas par leur subtilité, mais c’est malgré tout un joli film distrayant qui m’a agréablement surpris.

J’ai véritablement passé un bon moment devant ce film esthétiquement très réussi et qui sait mêler action, humour et émotion avec une galerie de personnages sympathiques (je retiens en particulier les trois robots révolutionnaires, hilarants, et évidemment Astro, mignon comme tout). Que demander de plus ?