Le Refuge

Le Refuge

Le Refuge

Le Refuge est le nouveau long-métrage de François Ozon, un réalisateur que j’ai découvert avec 8 femmes en 2002 et qui m’a ensuite tour à tour séduit et intrigué avec Swimming Pool, Le temps qui reste, ou Ricky.

Mousse et Louis sont jeunes, beaux et riches, ils s’aiment. Mais la drogue a envahi toute leur vie. Un jour, c’est l’overdose et Louis meurt. Mousse survit, mais elle apprend qu’elle est enceinte. Perdue, elle s’enfuit dans une maison loin de Paris. Quelques mois plus tard, le frère de Louis la rejoint dans son refuge.

François Ozon a fait le pari de faire jouer le rôle de Mousse par Isabelle Carré, enceinte lors du tournage. C’est un choix audacieux mais qui me semble réussi ; comme l’indiquent plusieurs personnages, Isabelle Carré est magnifique dans le film. Quant à Paul, le frère de Louis, il est interprété par Louis-Ronan Choisy, également interprète de la très jolie chanson-titre du film. C’est la première fois que je voyais ce comédien au cinéma et j’ai trouvé qu’il apportait beaucoup de charme et de sensualité au personnage ; c’est une belle découverte.

Le film lui-même m’a plu. Malgré quelques longueurs, j’ai été touché par l’histoire et par les personnages. François Ozon s’est attaqué au thème du deuil, un sujet qui ne me laisse jamais indifférent ; cela aurait pu être casse-gueule mais c’est finalement plutôt réussi. Pas d’effusions de larmes, pas de grandes scènes mélodramatiques, pas de longs plan silencieux pour marquer le chagrin, juste des personnages qui se débattent comme ils peuvent après la mort d’un proche.

C’est un film honnête, dans le sens où il dit la vérité sur les sentiments des personnages, sur leurs choix, jusqu’à la fin à la fois surprenante et logique. Cela ne plaira pas à tout le monde, mais pour ma part je suis heureux de l’avoir vu.

One thought on “Le Refuge

Leave a Reply

About Zéro Janvier

Blogueur. Lecteur obsessionnel, sériephile assidu, cinéphile occasionnel, amateur de comics. Citoyen engagé.