L’Aiglon à deux têtes

2783219

Après avoir lu et apprécié la pièce de théâtre L’Aiglon d’Edmond Rostand, je me suis souvenu de ce livre intitulé L’Aiglon à deux têtes qui traine dans ma bibliothèque depuis plusieurs années mais que je n’avais pas encore lu. Je me suis enfin décidé à le sortir de la pile où il était oublié, et je l’ai lu en quelques jours.

L’Aiglon à deux têtes débute le 20 mars 1811 par la naissance de Napoléon François Joseph Charles Bonaparte, fils de l’Empereur Napoléon Ier et de Marie-Louise d’Autriche. Il s’achève le jour du dixième anniversaire du jeune garçon, désormais exilé en Autriche après la chute de son père. Entre ces deux dates, le roman nous propose de suivre les événements majeurs qui agitent la France et l’Europe : la campagne de Russie de Napoléon ; son court exil sur l’île d’Elbe permettant à Louis XVIII de monter le trône ; le retour de Bonaparte en France pour les Cent Jours, puis sa défaite finale à Waterloo ; le Congrès de Vienne où le chancelier autrichien Metternich tire les ficelles et façonne l’Europe du XIXème siècle ; l’exil de Bonaparte à Saint-Hélène par les Anglais, et la Seconde Restauration de Louis XVIII sur le trône de France.

Autour de ces événements historiques réels, les deux co-auteurs de ce roman imaginent l’influence secrète de puissances occultes qui guident les actes de personnages puissants de l’époque, comme Joseph Fouché, le féroce révolutionnaire puis Ministre de la Police, ou l’Empereur Napoléon lui-même. Ces anges noirs, comme on pourrait les appeler, semblent chercher à plonger le monde dans la guerre perpétuelle pour assouvir leur soif de souffrance, de sang et de mort. Deux autres personnages fantasmagoriques apparaissent également dans le récit : la terrifiante Dame Blanche, qui semble annonciatrice de la mort, quand elle ne la provoque pas elle-même ; et François Personne, reflet du petit Franz, puisque c’est ainsi que le fils de Napoléon a été renommé à la cour d’Autriche. Ces deux personnages apparaissent comme en rêve aux yeux de plusieurs personnalités artistiques de l’époque, comme Alexandre Dumas, Victor Hugo, ou Mary Shelley. Ces apparitions restent anecdotiques et n’apportent par forcément pas grand chose au récit, tout en étant sympathiques.

Outre le récit des événements historiques du début du XIXème siècle, ce sont les personnages de Franz et François qui m’ont semblé les plus intéressants. Si on met de côté l’aspect fantastique du récit, pourtant bien présent, le fameux François Personne peut apparaître comme un simple ami imaginaire de Franz. François et Franz, comme deux facettes, l’une autrichienne et l’autre française, d’un même garçon, tiraillé l’héritage de son illustre père qu’il a peu connu et qui lui manque et l’éducation autrichienne qu’il reçoit et qui fait tout pour lui faire oublier son ascendance impériale. J’aurais presque aimé que cette explication soit la bonne, même si je suis désormais impatient de découvrir la suite des aventures de Franz et François dans le deuxième volume de cette saga historico-fantastique.

J’allais oublier, mais j’ai adoré ce roman, passionnant du début à la fin pour l’amateur d’Histoire que je suis, et en particulier de cette période charnière du début du XIXème siècle.

Le récit se poursuit dans le tome suivant dont je parle dans un autre billet : La Dame Blanche.


L’Aiglon à deux têtes, Jean-Marc Ligny & Patrick Cothias

Note : ★★★★★


Vous voulez m’aider ?

Publicités
  1. […] l’excellent L’Aiglon à deux têtes, j’attendais beaucoup de ce deuxième volet, intitulé La Dame Blanche, du nom de ce […]

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :