Peaky Blinders (saison 3)

Peaky Blinders saison 3 - 1

L’avantage d’une série comme Peaky Blinders qui est composée de saisons de 6 épisodes, c’est que chaque saison passe très vite. En une semaine, une saison est déjà bouclée et je peux passer à la suivante. Ainsi, une semaine après avoir terminé la saison 2, je suis déjà de retour pour parler de la troisième saison.

Peaky Blinders saison 3 - 3

La saison reprend deux ans après la fin de la précédente. Les Peaky Blinders sont désormais en position de force à Londres en plus de leur fief historique de Birmingham. Les affaires de la Shelby Limited Company sont florissantes et la part de commerce légal prend de l’ampleur par rapport aux activités illégales du gang. Thomas Shelby est cependant entrainé dans un complot à grand ampleur impliquant à la fois le gouvernement britannique, des Russes blancs, des aristocrates exilés en Angleterre suite à la Révolution bolchévique dans leur patrie natale, et des militants socialistes en lien avec l’ambassade soviétique au Royaume-Uni.

Peaky Blinders saison 3 - 2

Je ne vais pas en dire plus ici par crainte de trop en dévoiler. Je vais me contenter de dire que la saison est riche en événements et en rebondissements, et que les Peaky Blinders vont se retrouver confrontés avec des individus et des organisations peut-être plus dangereux et aux agissements et aux méthodes bien pires que ce dont ils sont eux-même capables, ce qui n’est pas peu dire. La série nous offre à nouveau des antagonistes à la hauteur. D’une part on a affaire à des agents anti-communistes du gouvernement britannique, dont un prêtre terrifiant incarné par l’excellent Paddy Considine. De l’autre, on fait la connaissance d’une famille en exil de l’aristocratie russe, dont les membres sont tous plus étranges les uns que les autres.

L’intrigue de la saison m’a beaucoup plu, j’ai trouvé ça plus riche et plus fouillé que les deux saisons précédentes, qui m’avaient pourtant déjà beaucoup plu. On sent toujours que les épisodes sont écrits avec beaucoup de soin, le rythme est travaillé, les dialogues sont toujours justes, avec la pointe d’humour qui va bien au bon moment. Quant aux personnages, ils sont toujours aussi forts et dotés d’une profondeur remarquable. Je suis encore obligé de citer Polly, la tante des frères Shelby, peut-être le personnage le plus touchant de la série.

Peaky Blinders saison 3 - 4

Cela fait trois semaines et trois saisons que j’ai découvert Peaky Blinders, et je suis encore et toujours sous le charme de cette série. La qualité reste à un très haut niveau et le récit est toujours aussi passionnant. Il ne me reste plus que la quatrième saison à regarder sur Netflix. Il faudra ensuite que je sois patient pour découvrir la cinquième, annoncée pour une diffusion sur BBC Two en 2019, ce qui laisse un peu de temps pour la voir débarquer sur Netflix en France.


Vous voulez m’aider ?

  1. […] la première, la deuxième, et la troisième, j’ai terminé ce week-end la quatrième saison de Peaky Blinders. Il ne m’a fallu […]

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :