Disco Sour

81zWKgmEieL

Je ne sais plus exactement comment j’ai entendu parler de ce livre, je pense que ce devait être sur Goodreads, où l’un de mes contacts en a certainement parlé d’une façon ou d’une autre. Je me suis renseigné et j’ai eu envie de lire ce livre. Sa particularité est qu’il a été financé sur le site Unbound, un site de financement participatif pour auteurs de livres. Le principe de ce site, bâti sur le même modèle que Kickstarter et autres sites de crowdfounding, est simple : les auteurs présent leurs idées de livres avant même de l’avoir écrit, et les futurs lecteurs contribuent financièrement pour faire aboutir le projet, en recevant évidemment un exemplaire lorsque le livre est publié. C’est sur ce modèle que Disco Sour a été financé et publié.

En ce qui me concerne, je n’ai pas participé directement au financement du projet, je l’ai découvert une fois qu’il était intégralement financé, mais j’ai acheté mon exemplaire directement sur Unbound pour soutenir la démarche. C’est clairement le résumé qui m’a attiré et m’a donné envie de lire ce roman :

A politician addicted to dating apps embarks on an existential odyssey to save democracy from being swiped away.

In the aftermath of a continental civil-war, nation-states have collapsed, the European Union (TM) holds on, preventing anarchy. Bastian Balthazar Bux is a leading member of The Federation (R), the European network of civil society and local governments.

Bastian has just been unexpectedly dumped through an app, the BreakupShop (TM) service. Heavy hearted, he just wants to drink, get on with work and forget his romantic woes. However, he discovers that Nathan Ziggy Zukowsky is planning to sell Plebiscitum (R), a dating-style app that is meant to replace elections with a simple swipe, at the same conference he is invited to attend in Chile.

Haunted by the ghosts of his recent relationship, he finds himself without his all-important Morph (R) phone, just a few hours before embarking on his trip to try to save democracy. Will he make it to his conference on the other side of the world? Will he stop Zukowsky from selling his app? And will he ever find a way to deal with his breakup?

Le synopsis m’a beaucoup plu, il promettait de se plonger dans un récit d’anticipation autour du thème des liens éventuellement dangereux entre technologie et démocratie. La promesse est en partie remplie : ce thème est véritablement au coeur du roman. Le problème, c’est que cela reste léger, un peu superficiel à mon goût, et que le récit ne m’a pas passionné.

J’ai bien aimé Bastian, le héros politicien bisexuel accro à son téléphone et aux applications de rencontre, qui se remet tout juste d’une rupture difficile, mais ses aventures m’ont un peu ennuyé. Je n’ai pas été captivé par sa course contre la montre pour rejoindre la conférence au cours de laquelle pourrait se jouer l’avenir de la démocratie mondiale. Les enjeux auraient dû être colossaux, mais j’ai trouvé que c’était mal rendu dans le roman, comme si tout cela était anecdotique.

Le roman est néanmoins plaisant à lire, le style est fluide, il y a de l’humour bien placé, et certains réflexions sont intéressantes. J’ai juste été déçu car j’en attendais beaucoup plus.

Man, you are just a cheap idealist full of passion. When it comes to controlling human beings, there is no better instrument than lies. Because, you see, humans live by beliefs. And beliefs can be manipulated. The power to manipulate beliefs is the only thing that counts.


Disco Sour, Giuseppe Porcaro

Note : ★★★☆☆


Vous voulez m’aider ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :