Georges, le monde et moi

81e+5BcQvSL

Je suis en vacances depuis un peu plus d’une semaine sur la côte basque, et après avoir terminé le très bon premier roman Rue du Triomphe de Dov Hoenig, j’ai trouvé le roman idéal pour accompagner la suite de mon séjour : Georges, le monde et moi que j’ai eu l’occasion de lire en service de presse par l’intermédiaire de NetGalley.fr.

Le résume ne paye pas de mine mais je sentais que ça pouvait bien me plaire :

Avant, je me serais décrit comme le mec de base  : des notes dans la moyenne, une famille aimante, un petit groupe d’amis. Avant, j’étais l’archétype du geek qui termine avec la jolie fille à la fin d’un film. Bref, j’avais une vie banale.

Et puis Georges a débarqué, avec son franc-parler et ses blagues pourries, et tout a changé. Mon monde s’est désaxé. Clairement, je n’allais pas finir avec la jolie fille.

Le narrateur, Priam, a un prénom peu banal, issu de la mythologie grec. C’est un adolescent pas très bien dans sa peau, qui se pose beaucoup (trop) de questions, veut tout prévoir et anticiper et qui angoisse très vite quand les choses échappent à son contrôle. Comment s’étonner après ce portrait que je me sois facilement identifié au protagoniste de ce roman ?

J’aurais bien voulu ne pas m’inquiéter, être le genre de types qui vivent au jour le jour, mais ce n’est pas moi. Il faut toujours que j’analyse tout. Toutes les possibilités, toutes les variantes. Et comme si ça ne suffisait pas, j’angoisse pour chacune d’elles. Si bien qu’une fois qu’on fait le calcul, il en résulte énormément d’anxiété.

Alors qu’il commence son année de terminale, Priam fait la connaissance dans des circonstances rocambolesques de Georges, un jeune garçon au comportement très différent en apparence du sien : il semble ne pas se poser trop de questions et vit sa vie comme il le souhaite. Cette rencontre va changer la vie de Priam, jusque là bien tranquille dans une routine au sein d’un groupe d’amis sympathiques.

L’arrivée de Georges dans sa vie ça également amener Priam à s’interroger sur sa sexualité, alors qu’il n’avait été attiré jusque là que par des filles, au premier rang desquelles se trouve Gabrielle, sa meilleure amie dont il était « secrètement » amoureux depuis de longs mois. Georges assume ouvertement son homosexualité et Priam ne va pas rester insensible à son charme.

J’ai passé la main dans mes cheveux pour m’occuper et essayer de dissimuler au mieux mon malaise. Je n’avais pas l’habitude d’être appelé « le mec plutôt mignon » par un autre homme. En fait, même les filles ne le disaient pas.

Ceci n’est que le point de départ d’un récit très sympathique qui nous fait suivre toute l’année de terminale de Priam, entre ses cours au lycée, sa vie de famille, son groupe d’amis, ses angoisses, et l’évolution de sa relation avec Georges. Il y a pas d’humour, des rebondissements intéressants, des réflexions bien senties sur l’adolescence et le passage à l’âge adulte, et une bonne dose d’émotion.

Tout n’est évidemment pas parfait dans ce roman, c’est d’abord un livre pour adolescents, avec tout ce que cela implique souvent en terme de clichés, de stéréotypes et de maladresses narratives, mais c’est tout de même une jolie histoire d’amour et d’amitié et un très beau roman sur l’adolescence et ses difficultés. C’est vraiment une lecture parfaite pour les vacances, pour avoir le sourire en profitant du soleil ; c’est en tout cas ainsi que j’ai savouré ce roman !


Georges, le monde et moi, Illana Cantin

Note : ★★★★☆


Vous voulez m’aider ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :