#LeNouveauChemin

51mulQNQoxL

Me voilà confronté aujourd’hui à un exercice que je n’ai jamais aimé : devoir parler d’un livre que j’ai eu l’occasion de lire en service de presse et qui ne m’a pas vraiment plu. C’est malheureusement le cas de ce roman intitulé #LeNouveauChemin de Samuel Cazenave, édité par Librinova.

J’avais pourtant été intrigué par le résumé :

Cette œuvre est inclassable, épopée historique, regard sur le monde actuel et cri d’alarme écologique, roman d’anticipation, conte, essai, récit poétique et projet politique, non sans quelques traits d’humour. D’un chapitre à un autre, les univers se succèdent, pour qu’à la fin, se présente « le nouveau chemin » !

Nous sommes en 2024 ! Le stade de l’urgence écologique est dépassé, la mort est déjà là. Les humains doivent quitter la terre. Ce sera Mars. Mais un homme décide de ne pas suivre le mouvement, d’abord par désespoir, puis pour d’autres raisons…

Les questions se bousculent, intimes, philosophiques, politiques et morales, des aller-retours et des correspondances multiples…

Tout se joue entre 4 personnages, dont un venu du fond des songes de Joshua et de la grande histoire, Napoléon Ier. Avec ce dernier, se noue un dialogue époustouflant, cohérent et inattendu, comme le fil d’Ariane d’un projet pour un Homme relié à lui-même.

Ce roman est un appel à un choix impératif et urgent, individuel et collectif, de se réformer profondément.

D’une constante humilité, voilà un plaidoyer pour l’amour, le sel, le sens et la raison d’être de l’Humain, qui fait du bien …

L’idée de départ n’est pas mauvaise : dans un futur proche, en 2024, la crise écologique est là. Le point de rupture a été atteint : les catastrophes s’enchainement, les morts se multiplient, la vie sur Terre ne sera bientôt plus possible.

Mandaté par les Nations Unies, la Président de la République annonce le plan préparé depuis plusieurs années par les gouvernements et les multinationales : des navettes construites dans le plus grand secret vont être envoyées sur Mars pour coloniser la planète rouge et sauver l’humanité.

Un homme, Joshua, va cependant refuser de partir. En villégiature en Corse, il échange avec quelques individus de passage, ainsi qu’avec Napoléon dans ses rêves. Celui-ci lui confie ses ambitions anéanties lors de la campagne de Russie et définitivement enterrées à Waterloo, ainsi que ses projets pour une Europe universelle.

C’est un roman court (moins de 100 pages) et pour autant très décousu. J’ai peiné à voir le fil conducteur et le lien entre les différents chapitres. Certains passages ne sont pas inintéressants, mais l’ensemble m’a semblé superficiel et manquant de « liant », comme on dit parfois. Surtout, je n’ai pas été entrainé par ce drôle de récit, qui m’a plutôt ennuyé dans l’ensemble. J’ai tout de même tenu à aller au bout, d’abord parce que la longueur de ce court ouvrage me le permettait sans effort surhumain, ensuite parce que j’aime tenir mes engagements avec les éditeurs qui me font confiance en me faisant découvrir une de leurs publications.


#LeNouveauChemin, Samuel Cazenave

Note : ★★☆☆☆

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :