Jour J – 23. La république des esclaves

818vXnXeUoL

La république des esclaves est le vingt-troisième album de la collection Jour J, et le dernier que j’ai emprunté, pour le moment, à la médiathèque où je fournis en BD depuis quelques semaines.

Le cadre de cette nouvelle uchronie proposée par Fred Duval et Jean-Pierre Pécau est parfaitement résumé en quatrième de couverture :

58 avant Jésus-Christ. La République des affranchis, fondée par Spartacus en Sicile, défie l’armée romaine et fait trembler Rome depuis treize ans. Mais la crainte d’une nouvelle guerre contre Carthage redonne à la Sicile un statut de terre stratégique. Jules César est donc chargé, plutôt que d’aller en Gaule, de conduire les légions qui attaqueront Spartacus et les siens.

Tout a commencé en 71 avant notre ère, quand l’armée d’esclaves menée par Spartacus a réussi à fuir l’Italie grâce à une flotte de pirates ciliciens et a instauré en Sicile une République des Affranchis qui défie Rome depuis treize ans.

Jules César, dont le mandant de consul s’achève prochainement, a pour projet de conquérir la Gaule pour accroire sa gloire. Mais son mentor Crassus lui conseille plutôt de prendre la tête d’une armée pour vaincre Spartacus, reconquérir le Sicile et empêcher son rival Pompée de le faire à sa place et de gagner en influence auprès du Sénat et de la plèbe romaine.

Cet album voit donc s’affronter Spartacus et César dans une guerre qui s’annonce sanglante. Le récit lui-même est plutôt prenant, et les illustrations de Fafner m’ont bien plu, ce qui n’a pas toujours été le cas avec d’autres illustrateurs sollicités dans cette collection.

Dans l’ensemble, c’est un album plutôt réussi, malgré une fin qui m’a semblé très abrupte. Je pense cependant que je vais faire une petite pause pour découvrir d’autres bandes dessinées, je reviendrai probablement à cette collection Jour J plus tard.


Jour J – 23. La république des esclaves, Fred Duval et Jean-Pierre Pécau

Note : ★★★☆☆

Leave a Reply

About Zéro Janvier

Blogueur. Lecteur obsessionnel, sériephile assidu, cinéphile occasionnel, amateur de comics. Citoyen engagé.