Tango à Chiloé

41CRuAZRbSL

Tango à Chiloé est le premier roman d’Isabelle Getten ; j’ai eu l’occasion de lire ce roman grâce à l’éditeur Librinova, qui m’avait contacté pour me proposer de le découvrir. J’avais accepté avec plaisir car le résumé me tentait :

Le dimanche 10 mai, le Front national gagne l’élection présidentielle. César Hélios, professeur de lettres, décide de quitter la France. Il obtient un poste de professeur au lycée français de Santiago. Il s’envole pour le Chili.

Dans son nouvel établissement, il entre en conflit avec la proviseure, madame Groseille qui met en pratique avec zèle les réformes du nouveau gouvernement français et il finit par se faire renvoyer du lycée.

Il décide de visiter la Patagonie en moto et termine son périple sur l’île de Chiloé où il devra vivre tant que ce gouvernement se maintiendra au pouvoir car il est touché par une interdiction de retourner en France. Il s’installe à Pid Pid , devient professeur de français dans l’école du village. Il rencontre à ce moment-là Luce Lalumière, une Française qui s’occupe de la bibliothèque de ce même village et qui dirige en plus la chorale.

La situation politique en France fait irruption dans l’île de Chiloé et rythme la vie des personnages qui sont en relation avec famille et amis dans leur pays. On voit comment évolue la France gouvernée par « la blonde » à travers les nouvelles et les visites que reçoivent les personnages.

Ce n’est pas la première fois que la littérature fait de la politique-fiction ni qu’un auteur imagine une victoire du candidat ou de la candidate du Front National à l’élection présidentielle. Je crois me souvenir d’un livre paru en 2002 sur les 100 premiers jours de Jean-Marie Le Pen à l’Elysée, et j’avais également lu l’an dernier La nuit du second tour d’Eric Pessan.

Ici, Isabelle Getten fait le choix de centrer le récit sur des exilés qui ont décidé de quitter la France dirigée par « la blonde ». Refugiés sur une île chilienne, César et Luce assistent de loin à l’évolution de la situation de leur pays. Certains chapitres détaillent les mesures prises par le gouvernement français en matière d’éducation, de culture, de santé ou de droit de la nationalité. C’est présenté avec un humour qui m’a parfois semblé maladroit, devant la gravité des sujets abordés.

Malgré cet humour un peu too much par moment, c’est tout de même un joli roman sur l’exil et la lutte pour la liberté. Le Chili et l’Argentine sont très présents dans le récit, et j’ai trouvé très habile que l’action se situe dans ces pays qui ont vécu une dictature et dont des citoyens ont justement connu l’exil il y a plusieurs décennies, choisissant parfois la France comme refuge.


Tango à Chiloé, Isabelle Getten

Note : ★★★☆☆

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :