Mon année de lecture 2018

Lecture 2018

Grâce à Goodreads, il est facile pour moi de faire un bilan de mon année de lecture. Tout le détail est ici mais je vous propose une synthèse rapide.

Rien de sert de courir, il faut partir à point

Au début de l’année 2018, je m’étais fixé pour objectif de 52 livres lus au cours de l’année. C’est le nombre minimal auquel je tente de m’astreindre, avec un rythme moyen d’un livre par semaine que j’ai toujours réussi à tenir, voire à surpasser largement, depuis quelques années.

Cette année, j’ai terminé 175 livres, mon record depuis longtemps. L’an passé, qui était déjà une grosse année de lecture pour moi, j’avais terminé l’année avec 84 livres. Cette année, diverses raisons m’ont permis de consacrer beaucoup de temps à la lecture. Autre explication : j’ai inclus dans mon décompte de cette année les bandes dessinées, ce que je ne faisais pas les années précédentes. Malgré tout, les BD doivent représenter entre 30 et 40 livres dans mes lectures de cette année : même sans elles, j’aurais largement dépassé à la fois mon objectif et mon record de l’année dernière.

C’est pas la taille qui compte

Le livre le plus long que j’ai lu cette année est Berlin Finale, un pavé de 880 pages que son poids n’empêche pas d’être un excellent roman historique ayant pour cadre la ville de Berlin dans les dernières semaines de la Seconde Guerre Mondiale.

A l’inverse, ma lecture la plus courte n’est même pas un album de bande dessinée, mais la sympathique nouvelle L’Elfe et les égorgeurs de Jean-Philippe Jaworski, qui se déroule dans le même univers que son très bon roman Gagner la guerre et son tout aussi bon recueil de nouvelles Janua Vera.

Mouton ou solitaire

Le livre le plus populaire, c’est-à-dire le plus lu par les membres de Goodreads, que j’ai lu cette année est Un gentleman à Moscou, que j’avais beaucoup aimé à l’époque. C’était un roman original, porté par des personnages sympathiques, dans la Russie du XX° siècle. Je suis content de voir que d’autres, nombreux, ont lu et sans doute apprécié ce roman très plaisant.

Par contre, j’ai été l’unique lecture cette année du catalogue de l’exposition Auguste qui avait eu lieu il y a quelques années au Grand Palais à Paris. J’avais retrouvé avec plaisir ce recueil de plus de 300 pages à la médiathèque et je l’avais emprunté et lu avec joie pour retrouver la magnifique collection et les textes érudits de cette exposition marquante.

Premiers et derniers de cordée

Ma première lecture de 2018, c’est-à-dire le premier livre que j’ai terminé cette année est Horus Rising, le premier d’une longue saga de science-fiction se déroulant dans l’univers de Warhammer 40k. J’avais bien aimé et j’avais poursuivi avec les deux tomes suivants, avant d’être attiré par d’autres lectures. Il faudrait peut-être que j’y retourne pour découvrir la suite.

Sauf retournement de situation improbable d’ici ce soir, ma dernière lecture de 2018 aura été Les Buddenbrook, le sublime roman de Thomas Mann qui nous décrit la vie d’une famille de négociants allemands sur plusieurs générations. Un chef d’oeuvre de la littérature allemande que je suis heureux d’être enfin pris le temps de lire.

Coups de coeur

Plusieurs livres m’ont suffisamment plu ou marqué cette année pour que je ressente le besoin de les citer ici :

Des hommes qui lisent (Edouard Philippe)

L’Aiglon à deux têtes (Jean-Marc Ligny et Patrick Cothias)

L’Histoire revisitée : Panorama de l’uchronie sous toutes ses formes (Eric B. Henriet)

Rien de s’oppose à la nuit (Delphine de Vigan)

Fatherland (Robert Harris)

Deux garçons, la mer (Jamie O’Neill)

La mort est mon métier (Robert Merle)

Ni partir ni rester (Julian Fuks)

Les jeunes gens (Mathieu Larnaudie)

Reunion (Fred Uhlman)

A Ladder to the Sky (John Boyne)

Avec toutes mes sympathies (Olivia de Lamberterie)

Idiss (Robert Badinter)

Qui a tué mon père (Edouard Louis)

Et en 2019 ?

Pour l’année qui s’annonce, j’hésite encore sur l’objectif que je souhaite me fixer. Je pourrais repartir sur un objectif de 52 livres, en sachant qu’il y a encore de très grandes chances que je l’atteigne dès le mois de juin ou juillet, ou partir tout de suite sur un objectif plus ambitieux mais réaliste autour d’une centaine de livres. A suivre …

  1. 175 livres !!!!!! Whaaaaaaaaaaaaah. Hallucinant. Bravo. :))))

    Aimé par 1 personne

    Réponse

    1. Oui, j’ai fait fort, pas sûr d’en faire autant en 2019 :-)

      J'aime

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :