Transurfing, 2. Le bruissement des étoiles du matin

Après un premier volume qui m’avait laissé une impression mitigée tout en attisant ma curiosité, je poursuis ma découverte du « modèle » de développement personnel Transurfing avec le deuxième volume : Le bruissement des étoiles du matin.

Le premier volet de Transurfing, « L’espace des variantes » est la matrice énergétique qui pose les fondements du modèle Transurfing, élaboré par le physicien quantique Russe, Vadim Zeland. À partir des conclusions les plus récentes de la physique quantique, la physique de tous les possibles, Transurfing nous explique comment visualiser à quel point nos pensées « inconscientes » ont un effet décisif sur notre réalité, et comment choisir librement ce que nous voulons, comme dans un gigantesque supermarché.

Ce second volet de Transurfing, « Le bruissement des étoiles du matin », nous plonge dans une dimension à la fois plus profonde et plus pragmatique, orientée vers la compréhension des liens entre nos rêves et la réalité. Vadim Zeland nous apprend à identifier et à définir notre but véritable – en accord avec notre individualité et nos aspirations profondes – ainsi que le moyen d’y accéder. À vous d’explorer en quoi Transurfing est une extraordinaire technique de création de votre propre réalité…

Je vais être honnête : c’est toujours aussi déstabilisant. Il y a des passages qui m’ont indifféré, d’autres m’ont agacé, et d’autres enfin ont totalement résonné en moi. C’est vraiment déroutant de passer d’un ressenti à un autre, quasiment d’une page à l’autre quand ce n’est pas en plein milieu d’un paragraphe.

Vadim Zeland a un défaut : il utilise toujours autant de bla-bla pseudo-scientifique pour présenter et expliquer des idées pourtant simples. Dans le même ordre d’idée, je sais bien qu’il faut répéter plusieurs fois une information pour qu’elle soit assimilée par quelqu’un, mais l’auteur abuse trop souvent de ce procédé en répétant plusieurs fois la même chose en l’exprimant différemment. A plusieurs reprises au cours de ma lecture j’avais envie de lui crier « c’est bon, j’ai compris, passe à autre chose » !

Derrière cette forme parfois agaçante et déstabilisante, il y a néanmoins des idées fortes et des concepts intéressants. Il y a des passages qui m’ont fortement interpellé et plusieurs conseils qui m’ont beaucoup parlé et que j’aimerais appliquer au quotidien. Je pense notamment à tout ce qui tourne autour de l’idée de plus écouter son ressenti et ses émotions, et donc de façon générale de plus s’écouter. Je retiens également l’idée, oserais-je dire le but, de savoir identifier son propre but, son propre moteur dans la vie, plutôt que de suivre celui imposé par des injonctions intérieures ou sociales.

Je sors donc de ce deuxième tome avec le même sentiment que pour le premier : dérouté, en partie agacé par la forme, mais intéressé – au moins en partie – par le fond. J’ai tendance à penser qu’il faut en tirer ce que l’on veut et peut en tirer. C’est en tout cas ainsi que je pense aborder le troisième volume, que je lirai prochainement, à n’en pas douter.


Transurfing, 2. Le bruissement des étoiles du matin, Vadim Zeland

Note : ★★★☆☆

Envie de commenter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :