Transurfing, 3. En avant dans le passé

En avant dans le passé est le troisième volume de la série de livres Transurfing, présentant le modèle de développement personnel du russe Vadim Zeland.

Chacun d’entre nous se préoccupe de savoir jusqu’où nous pouvons contrôler notre destin et comment le faire. C’est pour cela que la magie, ainsi que les potentiels psychiques cachés chez l’homme, ont toujours suscité et suscitent toujours un intérêt considérable. Aucun doute, cet ouvrage va satisfaire votre curiosité, parce qu’il traite cette question d’un point de vue totalement inattendu. Transurfing vous ouvre une porte magique d’un monde où vous rencontrez des phénomènes étranges et peu ordinaires. Vous allez apprendre que la réalité est contrôlable. Et pour Transurfing, l’objectif n’est pas à atteindre, mais se réalise de lui-même.

Au risque de me répéter, ce troisième volume présente les mêmes qualités et les mêmes défauts que les deux précédents : des concepts plus ou moins novateurs, des idées parfois très intéressantes et utiles, mais trop souvent perdues dans un bavardage scientifico-mystique qui empêche à mon avis l’auteur d’aller à l’essentiel et au lecteur d’assimiler et de mettre en pratique les conseils, sans doute bons voire excellents, qui y sont prodigués.

Si j’en un peu plus dans le détail de ce troisième volume, j’ai bien aimé toute la première motivée du livre avec des éléments concernant l’énergie, le stress, les relations humaines, et la confiance en soi. J’ai nettement moins accroché au reste du livre, qui lui donne d’ailleurs son titre, sur l’idée de retrouver les sensations positives du passé pour s’en servir au présent et pour l’avenir. Cela m’a semblé un peu artificiel et à la limite d’un ésotérisme incompatible avec mon esprit sans doute trop cartésien.

Enfin, le livre s’achève avec une sorte de courrier de lecteurs, suscité par les premières publications de Vadim Zeland, avec des interrogations que j’imagine récurrentes sur certains concepts du modèle Transurfing et leur mise en application. Ce n’est pas inintéressant, sans être transcendant. Cela donne surtout l’occasion à l’auteur de repréciser certaines idées et d’insister sur certains points qui lui semblent importants.

Je ressors donc une fois de plus de cette lecture avec une impression mitigée, avec l’idée d’en tirer ce qui m’y intéresse quitte à en ignorer une partie à laquelle je n’accroche pas totalement. A suivre prochainement avec le quatrième volume …


Transurfing, 3. En avant dans le passé, Vadim Zeland

Note : ★★★☆☆

Leave a Reply

About Zéro Janvier

Blogueur. Lecteur obsessionnel, sériephile assidu, cinéphile occasionnel, amateur de comics. Citoyen engagé.