L’Appel de Cthulhu

L’Appel de Cthulhu est le texte le plus connu de l’auteur américain H.P. Lovecraft. Si de son vivant celui-ci n’a publié ses textes que dans des revues bon marché, il est désormais considéré comme l’un des maîtres de la littérature d’horreur et de fantastique au XX° siècle.

Ses textes évoquent et invoquent des entités cosmiques dont la présence cachée et la monstruosité rendent fous ceux qui découvrent leur existence. Parmi ces monstres, Cthulhu est certainement le plus connu.

L’Appel de Cthulhu est une nouvelle écrite en 1926 et publiée pour la première fois en 1928 dans la revue Weird Tales. L’ouvrage dont je vais vous parler aujourd’hui est une édition illustrée par François Baranger à partir de la traduction française par Maxime Le Dain, elle a été publiée en 2018 chez Bragelonne.

Boston, 1926. Suite au décès, dans des circonstances étranges, de son grand-oncle, Francis Thurston découvre dans les documents dont il hérite l’existence d’une secte vouant un culte à une créature innommable, endormie depuis des millions d’années.

Sacrifices indicibles pratiqués dans les bayous de Louisiane, meurtres mystérieux perpétrés dans divers endroits du globe, artistes sombrant dans la démence après des visions nocturnes terrifiantes, renaissance de cultes ancestraux et surtout, une cité cyclopéenne surgissant de l’océan lors d’une tempête… Thurston va comprendre peu à peu que les recherches de son grand-oncle concernant le culte de Cthulhu étaient bien trop proches de la vérité et que, dans l’ombre, des adeptes œuvrent au réveil de leur dieu païen, prêts à faire déferler la folie et la destruction sur le monde.

Les astres sont alignés. La fin est-elle proche ?

Je connaissais de loin l’oeuvre de Lovecraft mais je n’avais jamais lu aucun texte de cet auteur. J’ai donc découvert le texte de L’Appel de Cthulhu avec cette édition illustrée. Je ne saurai donc jamais ce que j’aurais pensé de cette nouvelle sans les magnifiques illustrations de François Baranger. Aurait-elle eu le même effet immersif sur moi si je n’avais pas pu admirer la vision de l’illustrateur ?

Toujours est-il que j’ai été totalement charmé par cette oeuvre, tant par le texte que par ses illustrations. L’ensemble est magnifique et parfaitement complémentaire. Je dois dire que le crayon et les couleurs de François Baranger apportent une ambiance à la fois inquiétant et épique à un texte qui ne demande que cela.

J’ai vraiment adoré cet ouvrage, qui n’est ni une simple nouvelle ni une bande dessinée, mais une oeuvre de fiction parfaitement écrite et magnifiquement illustrée. Le mélange parfait de deux arts pour nous plonger dans une ambiance horrifique savamment entretenue par le texte et les illustrations.


L’Appel de Cthulhu, H.P. Lovecraft (texte) & François Baranger (illustrations)

Note : ★★★★★

Leave a Reply

About Zéro Janvier

Blogueur. Lecteur obsessionnel, sériephile assidu, cinéphile occasionnel, amateur de comics. Citoyen engagé.