Je pense trop : comment canaliser ce mental envahissant

Je pense trop, sous-titré Comment canaliser ce mental envahissant est un livre de psychologie, ou de développement personnel, écrit par Christel Petitcollin et publié en 2010 chez Guy Trédaniel Editeur. Je ne connaissais pas du tout l’auteur mais j’avais entendu parler de ce livre de façon élogieuse dans une discussion sur Twitter entre des personnes généralement de bon conseil. Comme le sujet m’interpellait et pouvait potentiellement m’intéresser, je me suis laissé tenter.

Qui pourrait penser qu’être intelligent puisse faire souffrir et rendre malheureux ? Pourtant, je reçois souvent en consultation des gens qui se plaignent de trop penser. Ils disent que leur mental ne leur laisse aucun répit, même la nuit. Ils en ont marre de ces doutes, de ces questions, de cette conscience aiguë des choses, de leurs sens trop développés auxquels n’échappe aucun détail. Ils voudraient débrancher leur esprit, mais ils souffrent surtout de se sentir différents, incompris et blessés par le monde d’aujourd’hui. Ils concluent souvent par : “Je ne suis pas de cette planète !”

Ce livre propose des cours de mécanique et de pilotage de ces cerveaux surefficients.

Comme son titre l’indique, ce livre s’adresse surtout aux personnes qui pensent trop, qui sont envahis par leur mental, par leurs pensées. Evidemment, cela va au-delà de cela, et Christel Petitcollin égrène les caractéristiques et les comportements de ces personnes qui les distinguent de la grande majorité des autres personnes qu’elles rencontrent : hypersensiblité, hypérafféctivité, mémoire très développée et détaillée, schéma de raisonnement en arborescence, idéalisme, croyance dans un systèmes exigent de valeurs inamovibles, etc.

L’auteur montre bien comment ces singularités ont un impact sur la vie sociale et sur l’estime de soi : elles peuvent isoler du reste de la population et être sources d’incompréhension, de rejet, d’un sentiment de décalage avec les autres, de repli sur soi, et donc de souffrance.

Une fois ce “diagnostic” établi, la troisième et dernière partie aborde des solutions, sous la forme de conseils à la fois généraux et pratiques. J’ai peut-être trouvé cette partie un peu plus légère que les deux précédentes. C’est pertinent, mais j’ai trouvé que cela restait parfois superficiel.

En sortant de cette lecture, je suis un peu perplexe. Je me suis reconnu en partie dans le portrait-robot établi par l’auteur : certains éléments m’ont semblé totalement ressembler à mon vécu, quand d’autres me sont apparus plus éloignés de moi ou de ma façon de me voir. J’ai un peu de mal à savoir si ce livre s’adresse vraiment à moi, même si j’en ai tiré des éléments vraiment intéressants.

Par contre, pas de doute, ce livre est très bien écrit et passionnant. Ma perplexité tient plus à mon doute sur le “diagnostic” appliqué à moi-même qu’à la qualité du livre. Si vous vous reconnaissez, ou si vous reconnaissez quelqu’un de votre entourage proche dans ce que décrit ce livre, nul doute qu’il vous sera très utile !

Pour ma part, je suis assez tenté de lire la “suite”, Je pense mieux : vivre heureux avec un cerveau bouillonnant, c’est possible ! qui m’apportera peut-être des réponses à mes doutes et plus de conseils pratiques.


Je pense trop : comment canaliser ce mental envahissant, Christel Petitcollin

Note : ★★★★☆

  1. […] je vous avais parlé des livres de Vadim Zeland sur le Transurfing et tout récemment du très bon Je pense trop : comment canaliser ce mental envahissant de Christel Petitcollin. Sur le même thème que ce dernier livre, je viens de lire dans la foulée […]

    Reply

  2. […] de livres de développement personnel avec mes préoccupations du moment. J’ai beaucoup aimé Je pense trop de Christel Petitcollin avant d’être un peu déçu par J’arrête de trop penser de […]

    Reply

  3. […] qui m’a amené vers ce livre, ce sont les quelques éléments évoqués longuement dans Je pense trop où Christel Petitcollin dressait un portrait-robot de ce qu’elle appelle les […]

    Reply

Leave a Reply

%d bloggers like this: