1793

1793 est le premier roman de l’écrivain suédois Niklas Natt och Dag. Ce roman a été publié en 2017 dans sa langue d’origine, le suédois, et a bénéficié d’une traduction française disponible depuis le mois d’avril 2019.

J’avais repéré ce livre sur NetGalley.fr, son résumé m’avait beaucoup plu. J’avais alors sollicité un exemplaire en service de presse, que l’éditeur ne m’avait pas accordé, pour des raisons qui lui appartiennent et que je n’ai pas à critiquer. Cela ne m’a pas empêché de continuer à m’intéresser à ce livre, j’en ai d’ailleurs acheté un exemplaire lors de sa sortie, même si je viens seulement de le lire.

Comme je le disais à l’instant, le résumé m’avait donné très envie d’en savoir plus :

1793. Le vent de la Révolution française souffle sur les monarchies du nord. Un an après la mort du roi Gustav III de Suède, la tension est palpable. Rumeurs de conspirations, paranoïa, le pays est en effervescence. C’est dans cette atmosphère irrespirable que Jean Michael Cardell, un vétéran de la guerre russo-suédoise, découvre dans un lac de Stockholm le corps mutilé d’un inconnu. L’enquête est confiée à Cecil Winge, un homme de loi tuberculeux. Celui-ci va bientôt devoir affronter le mal et la corruption qui règnent à tous les échelons de la société suédoise, pour mettre au jour une sombre et terrible réalité. 

Nous sommes donc face à un roman historique, mais qui emprunte certains codes du polar scandinave en vogue depuis de nombreuses années. Cela donne d’ailleurs une ambiance assez particulière au début du roman, on ne sait pas exactement sur quel pied danser : c’est à la fois déstabilisant et parfait pour entrer dans le roman.

La suite est globalement à la hauteur, malgré à mes yeux une petite baisse de régime – inévitable ? – au milieu du roman. C’est d’autant plus marqué que l’auteur a découpé son récit en quatre grandes parties : la deuxième et la troisième étant relatées par des narrateurs différents des enquêteurs, que l’ont suit dans la première partie et dans la dernière. Si le deuxième narrateur m’a bien plu, le troisième récit m’a plutôt ennuyé. J’étais vraiment soulagé de retrouver les deux enquêteurs en arrivant à la quatrième et dernière partie du roman.

Le récit est captivant, l’enquête progresse bien et nous fait découvrir habilement le contexte particulier de la Suède pendant les années de la Révolution Française. L’aristocratie suédoise se sent en danger après la chute de la monarchie française et l’exécution de Louis XVI et celle à venir de Marie-Antoinette. Un vent de révolte parcourt le royaume de Suède et sa capitale Stockholm, d’autant que la terrible guerre contre la Russie a laissé des traces.

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce pavé de près de 450 pages, qui mêle parfaitement fiction historique et enquête policière. J’ai cru comprendre que l’auteur avait publié une suite intitulée, sans surprise, 1794, je ne crois pas que ce nouveau roman ait déjà été traduit mais je m’y intéressai probablement de près lorsqu’il le sera.


1793, Niklas Natt och Dag

Note : ★★★★☆

One thought on “1793

Leave a Reply

About Zéro Janvier

Blogueur. Lecteur obsessionnel, sériephile assidu, cinéphile occasionnel, amateur de comics. Citoyen engagé.