La face cachée d’internet

Je lis quelques livres consacrés au numérique et en particulier sur les problématiques de libertés, de surveillance, de sécurité et de respect de la vie privée. Lorsque j’avais demandé sur Mastodon des conseils de lecture à ce sujet, plusieurs livres étaient revenus. Il y avait notamment Cyberstructure : l’Internet, un espace politique de Stéphane Bortzmeyer dont je voulais parler récemment. Il y avait aussi La face cachée d’internet, un livre signé Rayna Stamboliyska que je viens de lire.

Internet, et globalement le numérique, est un des acteurs majeurs du monde dans lequel nous vivons. Pour autant, les menaces qu’il porte semblent s’intensifier. Mais de quoi parle-t-on lorsqu’on dit piratage, diffusion de malwares, surveillance des États, vol de données personnelles  ?

Qui a réellement intérêt à pirater les sites de rencontres ou votre profil Facebook  ? Pourquoi et comment voler vos données  ? Les hackers qui visaient les messages d’Hillary Clinton étaient-ils russes  ? Comment ces choses arrivent-elles  ? Qui sont les lanceurs d’alerte  ? Et qu’est-ce que le darkweb où nous pouvons acheter, entre autres, des bitcoins  ? Est-il si terrifiant – et dangereux – qu’on le dit  ?

Ce livre cartographie et clarifie avec nuance les actions et les acteurs de cet espace virtuel et pourtant si réel qu’est l’Internet. Il en révèle les dessous, les démystifie, en des termes clairs et à travers des éclairages de spécialistes du sujet. Il nous invite et nous aide à comprendre ce que ce monde en soi «  cache  », ses enjeux principaux, ses dangers réels. Pour moins en avoir peur, pour mieux le maîtriser, être plus autonome dans nos usages, plus libre en somme.

A propos de celui-ci, on m’avait tout de suite prévenu de ne pas m’arrêter au titre relativement tape-à-l’oeil car le contenu est bien plus intéressant que le titre, et le sous-titre Hackers, Darkweb, Tor, Anonymous, Wikileaks, bitcoins …, ne le laissent penser au premier abord. Je dois dire qu’heureusement qu’on m’a prévenu car sinon ma première impression aurait été de croire à un de ces livres sensationnalistes écrits par des journalistes plus ou moins experts du sujet et à la recherche d’un moyen d’arrondir leur fin de mois avec un ouvrage sur un sujet à la mode.

Heureusement, code n’est pas le cas ici : dès les premières pages, on sent que Rayna Stamboliyska connait son sujet et qu’elle a consacré un temps certain à enquêter et à rédiger son livre. Elle définit notamment très bien la différence entre deepweb, darknet et darkweb, des notions souvent confondues et assimilées dans les médias.

Rayna Stamboliyska s’attarde sur plusieurs sujets à travers de longs chapitres richement documentés et agrémentés d’entretiens avec des experts du sujet en question : le piratage, les hackers, les lanceurs d’alerte, le dark web, l’anonymat sur internet, et la question plus générale de la sécurité numérique.

J’ai trouvé cela intéressant, même si j’ai parfois regretté un côté un peu brouillon ou déstructuré, quand le livre évoque brièvement un sujet à travers un exemple ou une anecdote, y revient quelques pages plus loin, puis le développe finalement dans un chapitre suivant.

Dans un style différent du livre de Stéphane Bortzmeyer, et en insistant sur des problématiques particulières, ce livre constitue une bonne lecture sur le sujet, même si ce n’est pas celui que j’ai préféré.


La face cachée d’internet, Rayna Stamboliyska

Note : ★★★☆☆

One thought on “La face cachée d’internet

Leave a Reply

About Zéro Janvier

Blogueur. Lecteur obsessionnel, sériephile assidu, cinéphile occasionnel, amateur de comics. Citoyen engagé.