Je suis dans une période où j’aime donner une seconde chance à des livres qui ne m’avaient pas totalement convaincu lors d’une première lecture. Le résultat avait été bon pour le premier roman de la trilogie Takeshi Kovacs de Richard K. Morgan, avant d’être plus mitigé pour les tomes suivants. Cette fois, j’ai voulu retenter ma chance avec une série de cinq romans que l’auteur américain Charlie Huston a consacré dans les années 2000 à son héros : Joe Pitt, vampire dans un New-York contemporain.


Already Dead, Charlie Huston

21277

Ce roman est l’une des preuves qu’il est parfois bon de laisser une seconde chance. Lors d’une première tentative il y a plusieurs années, j’avais abandonné ma lecture aux deux-tiers du livre, ennuyé par le manque de rythme. Cette fois, j’ai été emballé du début à la fin. Je ne sais pas à quoi cela tient, si mes goûts et mes attentes ont évolué, ou si tout simplement mon état d’esprit était plus ouvert à ce livre que lors de ma première tentative.

Toujours est-il que j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce polar fantastique mettant en scène Joe Pitt, un vampire plus ou moins détective privé, dans une version sombre de New-York. Des clans de vampires se partagent secrètement les quartiers de Manhattan, entre traditionalistes qui tiennent à préserver le secret de l’existence des vampires, des révolutionnaires qui espèrent révéler leur existence au grand public, des mystiques qui s’interrogent sur la nature de leur malédiction, et d’autres clans rencontrés au gré des aventures de Joe Pitt.

C’est bien fait, plutôt bien écrit – dans le moyenne des polars en tout cas, et très divertissant. Tout ce que j’en attendais pour cette deuxième lecture, et je suis bien content d’avoir retenté ma chance !

Note : ★★★★☆


No Dominion, Charlie Huston

6367255._SX318_SY475_

J’aime décidément beaucoup cette série de romans. Nous sommes toujours entre polar et littérature fantastique avec les aventures new-yorkaises de Joe Pitt, vampire et plus ou moins détective privé.

Ce deuxième roman de la série est plus politique que le premier, dans le sens où il nous plonge plus directement dans les manigances des clans vampiriques qui se partagent Manhattan. C’est très bien fait, et malgré un début qui m’a semblé moins prenant que le premier roman, la suite embraye parfaitement et donne un résultat très divertissant. Largement suffisant pour me donner envie d’enchainer directement avec le troisième volume !

Note : ★★★★☆


Half the Blood of Brooklyn, Charlie Huston

8070276

Les aventures du vampire Joe Pitt se poursuivent dans ce troisième roman qui m’a un peu déçu après deux premiers volumes enthousiasmants. L’action sort enfin de Manhattan pour se déplacer jusqu’à Brooklyn, mais le récit là-bas m’a plutôt ennuyé. Seul le retour de Joe à Manhattan et les bouleversements qui vont avec m’ont réconcilié avec ce roman.

J’ai l’impression qu’il s’agit d’un roman de transition avant les deux derniers de la série, en espérant que la suite retrouve le niveau d’intérêt des débuts.

Note : ★★★☆☆


Every Last Drop, Charlie Huston

8070298

Le quatrième roman des aventures de Joe Pitt commence un peu comme le précédent : lentement et sans grand intérêt pour moi. Je vais dire que le premier tiers m’a franchement ennuyé. C’est d’ailleurs le même schéma que dans le troisième volume : tout ce qui se déroule à Manhattan est plutôt intéressant, mais quand Joe Pitt s’aventure en dehors, je m’ennuie profondément. L’auteur se sent alors obligé de nous présenter des personnages qui sortent de l’ordinaire, des scènes d’action spectaculaires, mais finalement cela ne fait pas avancer l’intrigue.

Heureusement, ça décolle enfin par la suite. Ca décolle tellement que les événements commencent à se bousculer et qu’on sent que le cinquième et dernier roman sera agité, avec une guerre en approche entre les clans vampiriques de New-York. J’ai hâte de lire ça !

Note : ★★★★☆


My Dead Body, Charlie Huston

8070328

Le cinquième et dernier épisode des aventures de Joe Pitt est dans la lignée des précédents : toujours violent, souvent épique, parfois drôle. Mais en-deca des deux premiers romans qui m’avaient séduit. La lassitude, sans doute.

Pourtant, il s’en passe des choses dans cette conclusion : les événements se bousculent, les alliances se font et se défont, des vérités éclatent. Tout change vite dans le New-York fantastique imaginé par Charlie Huston.

Malgré cette profusion d’action et de révélations, je me suis un peu ennuyé en lisant ce cinquième volume, même les grandes scènes qui se veulent spectaculaires à la fin m’ont plutôt laissé de marbre.

Il faudrait peut-être aussi que j’apprenne à résister à cette obsession de vouloir finit une série de romans le plus vite possible, en enchainant les tomes les uns après les autres sans me laisser le temps de respirer, de lire autre chose pour éviter de me lasser. Une autre fois, peut-être …

Note : ★★★☆☆

2 réflexions sur “The Joe Pitt Casebooks

  1. J’ai toujours stocké les séries pour les lire d’un coup (je lis beaucoup aussi et seuls les livres marquants me restent en mémoire). Dans le cas d’une série comme ça sans suite, je peux faire une exception.

    1. C’est aussi ce que je fais généralement, mais depuis quelque temps je me rends compte que je me lasse facilement en lisant certaines séries. Bon, c’est peut-être parce que certaines ne méritent pas le temps que j’y consacre …

Répondre à Cyrille Annuler la réponse.