Étiquette : amour

Noggin

Il ne m'aura donc fallu qu'une grosse semaine pour lire les trois romans publiés par John Corey Whaley jusqu'à aujourd'hui. Après l'excellent Highly Illogical Behavior et l'étrange mais réussi Where Things Come Back, j'ai lu cette fois Noggin, un roman au synopsis un peu déroutant au premier abord : Listen — Travis Coates was alive once and then ...

Sonate pour Gustav

Je ne sais pas par quel mystère j'avais perdu ce livre parmi mes services de presse en attente. Je l'avais sollicité sur NetGalley.fr il y a un an, je ne me souvenais pas avoir reçu la réponse positive de l'éditeur, et pourtant j'ai trouvé ce livre parmi mon catalogue disponible il y a peu de ...

Plaire, aimer et courir vite

Je n'ai appris qu'il y a deux jours en écoutant la radio qu'un nouveau film de Christophe Honoré sortait en salle cette semaine, en même temps que sa présentation au Festival de Cannes. C'est pourtant un cinéaste que j'aime suivre depuis son magnifique film musical Les chansons d'amour, même si je n'ai pas aimé tous ...

La Symétrie de l’Effet

Préambule habituel dans le cas d'un livre reçu en "service de presse" (ça me fait toujours bizarre d'écrire cela du haut de mon modeste statut d'auteur d'un blog aux statistiques de visites encore plus modestes) : Je dois d’abord préciser que ce livre m’a été envoyé « gracieusement » en version numérique par l’intermédiaire de Simplement.pro. Il s'agit ...

On My Block (saison 1)

On My Block est l'une des dernières nées parmi les séries originales Netflix. C'est une série qui se présente comme une comédie assez classique pour adolescents mais qui sait dépasser ce statut de départ pour donner un résultat tout à fait intéressant, loin d'une série décevante comme Everything Sucks, autre production Netflix récente dont je ...

La vie serait simple à Manneville

En littérature, il y a parfois d'heureuses surprises, des hasards qui nous mènent à des découvertes inattendues. Ce roman en est le parfait exemple. Je ne connaissais pas l'auteur, mais la couverture et la résumé m'ont tapé dans l'oeil : Les murs mangés par la vigne vierge, les fenêtres grandes ouvertes, Manneville est une maison ...

« Arrête avec tes mensonges »

En quatrième de couverture, Philippe Besson promet de dire la vérité, pour la première fois. La promesse est tenue, et magnifiquement tenue à mes yeux. Philippe Besson nous raconte son premier amour d'adolescence, celui qu'il a toujours tu mais qu'il n'a pourtant cessé de raconter à demi-mot dans ses livres. Quasiment tous ses romans parlent ...

Publicités
Publicités