Étiquette : deuil

Toni

Troisième lecture consécutive d'un roman édité par Stock et dont j'ai reçu gracieusement un exemplaire numérique grâce la plateforme NetGalley.fr. Malheureusement, toutes les lectures en service de presse ne sont pas nécessairement des réussites. Je dois le dire tout de suite : ce roman m'a déçu. Je ne sais pas dire ce que j'en attendais ...

Un secret halo de rose

Encore une lecture d'un livre reçu en service de presse, le deuxième consécutif par l'intermédiaire de la plateforme Simplement.pro, après La Symétrie de l'Effet dont je parlais en fin de semaine dernière. C'est l'auteur qui m'a contacté sur le site pour me proposer de découvrir son roman. Je n'accepte pas toutes les sollicitations, j'essaye de ne ...

Rien ne s’oppose à la nuit

J'ai déjà expliqué ici la façon dont j'évite généralement les auteurs de best-sellers et leurs ouvrages que l'on voit fleurir au gré des saisons dans les transports en commun, comme des phénomènes inéluctables qui poussent tous les lecteurs à choisir celivre à cette période. J'ai aussi raconté que Delphine de Vigan a longtemps fait partie ...

Quand on n’a que l’humour …

"Quand on n'a que l'humour ..." : je dois l'avouer, j'ai eu peur quand j'ai vu ce titre en forme de jeu de mots en référence à la fameuse chanson de Jacques Brel, j'ai craint le pire, d'autant que le résumé ne faisait rien pour me rassurer : C’est l’histoire d’un humoriste en pleine gloire, ...

Reste le chagrin

Je continue à lire et à vous parler ici des livres que j'ai eu l'occasion de découvrir par l'intermédiaire de la plateforme NetGalley.fr. Il s'agit cette fois d'un roman de Catherine Grive, un auteur que je ne connaissais pas du tout, mais dont le résumé m'avait attiré : En mai 1930, un paquebot quitte New ...

« Arrête avec tes mensonges »

En quatrième de couverture, Philippe Besson promet de dire la vérité, pour la première fois. La promesse est tenue, et magnifiquement tenue à mes yeux. Philippe Besson nous raconte son premier amour d'adolescence, celui qu'il a toujours tu mais qu'il n'a pourtant cessé de raconter à demi-mot dans ses livres. Quasiment tous ses romans parlent ...

Mon démon s'appelle Martin

Mon démon s’appelle Martin

Entre deux volumes de la saga "The Book of the New Sun" de Gene Wolfe, je me suis accordé une brève parenthèse avec un court roman d'Arnaud Cathrine qui trainait sur mon bureau depuis quelques jours. Le récit de "Mon Démon s'appelle Martin" tient en 94 pages que j'ai dévorées en une soirée et est résumé ...